Les effets  « santé » des fibres prébiotiques

Diabète… !
HTA… !
Diverticulose et crise hémorroïdaires !
C’est la révolution du régime Microbiotique

La découverte du 2 eme cerveau, du Microbiote, des probiotiques et maintenant en 2008 des prebiotiques, marquent une nouvelle étape dans la recherche médicale. Longtemps  considérée comme accessoire la flore intestinale prend une place fondamentale dans la régulation de la santé et dans l’apparition des maladies. A ce point que ces 1 à 2kg de bactéries prennent le nom de Microbiote. Jusqu’en 2017 les chercheurs pensaient soigner avec des bactéries probiotiques amies. Mais les confirmations scientifiques sont très difficiles à apporter. Le Pr Cani qui a découvert les effets de la bactérie Gasseri sur le poids préfère jeter l’éponge dans l’immédiat, recommandant plutôt l’utilisation de fibres solubles prebiotiques.
En effet les bienfaits des fibres sur l’organisme sont nombreux. Comment agissent-elles ?
Les fibres ingérées progressent le long du gros intestin où elles fermentent partiellement ou complètement sous l’effet des bactéries intestinales. Des sous-produits, tels que des acides gras à courte chaîne et des gaz, se forment au cours de cette fermentation. C’est l’action combinée de la fermentation et des sous-produits formés qui contribue aux effets bénéfiques des fibres alimentaires sur la santé.
Quels sont les « actions Santé » des fibres ? En premier la perte de poids rapide et la perte de ventre.
Les effets physiologiques tels que l’amélioration de la glycémie et du cholestérol sanguin lui sont aussi attribués. Elles sont aussi particulièrement intéressantes pour les personnes qui souhaitent perdre du poids rapidement,  perdre du ventre, lesquelles fibres ont un important effet rassasiant.
Mais l’effet le plus documenté et celui qui nous intéresse plus précisément est celui sur la fonction intestinale !
Enfin, les fibres insolubles permettent aussi de réduire le risque de maladie et de troubles comme la diverticulose et les hémorroïdes et permettraient même de protéger l’organisme contre le cancer du côlon.
Plus l’alimentation n’est riche en fibres, plus la flore intestinale « amie » se renforce empêchant les germes pathogènes de se développer.
C’est l’exemple même des prebiotiques qui exercent une action positive sur la santé en stimulant sélectivement la croissance de nos propres bactéries et des bactéries amies, ce qui renforcent notre système immunitaire.
Les prebiotiques – des merveilles de la nature ?

A. Les prebiotiques sont des fibres solubles. Elles ne peuvent être digérées par les enzymes de notre organisme. Elles   serviront en revanche de nourriture pour les bactéries de notre intestin.  Bactéries qu’on appelle probiotiques.

B. Les fibres végétales sont par exemple constituées de sucre. La cellulose est une très longue chaîne de glucose, constituée de molécules reliées entre-elles de façon à ne pas pouvoir être digérées par les enzymes de notre organisme. Elles demeurent donc intactes en traversant notre système digestif, améliorant ainsi le transit intestinal et le bon fonctionnement de notre système digestif.

C. Actuellement, on trouve sur le marché plusieurs prebiotiques, le principal étant le fructo- oligosaccharide ou FOS, constitué de courtes chaînes de fructose.
Mais pour être efficaces, les prebiotiques doivent être spécifiques. Ils doivent nourrir les bactéries bénéfiques à notre organisme (Bifidobactéries et Lactobacilles) sans nourrir les mauvaises bactéries qui pourraient être dangereuses.

D. Pour les fibres insolubles et leurs actions nous le verrons plus loin dans « Les fibres alimentaires cet aliment qui nous veut du bien ! »

Les fibres alimentaires : mode d’utilisation

A. On désigne ainsi par le terme « symbiotique », la combinaison constituée par le probiotique et son prebiotiques. Cet ensemble devrait en toute logique être l’association parfaite, mais malheureusement, les produits trouvés actuellement sur le marché contiennent une proportion de prebiotiques insuffisante. Effectivement, pour que l’effet d’un prebiotiques soit mesurable, il faut qu’il représente au moins 3 g par dose. Or les capsules vendues n’en contiennent que 0,2 g…

B. Notre mélange de ZENFIT est efficace à partir de 20 g par jour (4 cuillères à café de 5g).
Pour le Craving zen la dose est de 15 à 18g. Dans notre « régime Microbiotique », nous avons opté pour un traitement par symbiotiques. Nous conseillons le ZEN FIT dans un yaourt, idéalement préparé à la maison avec sa propre yaourtière pour une perte de poids rapide et une perte de ventre aussi rapide. Mais il peut être utilisé dans les soupes ou dans une compote …
Le gout très agréable du Craving Zen permettra une utilisation plus simple.

En conclusion :
Il est difficile de passer du jour au lendemain d’une alimentation pauvre en fibre à une alimentation riche en fibres. Il faut en effet laisser le temps à l’organisme de s’adapter. Une absorption trop rapide de fibres dans des quantités excessives peut ainsi provoquer des troubles digestifs désagréables qui seront surtout très inconfortables surtout pour les fibres de chicorée.
Il est donc préférable d’augmenter petit à petit et de façon régulière la quantité de fibres qui compose votre alimentation. De plus pour avoir un effet bénéfique sur l’organisme, les quantités de fibres doivent être bien mesurées. Sans cette quantité, les fibres se révèlent moins efficaces.

Essayez donc CRAVING’ Zen !

This is a demo store for testing purposes — no orders shall be fulfilled. Rejeter