Comment perdre son ventre

Nov

20

novembre 20 , 2015 | 3 Comments

Comment perdre son ventre

Enrichir le microbiote intestinal permet de lutter contre l'obésité

Enrichir le microbiote intestinal permet de lutter contre l’obésité

Enrichir le microbiote intestinal permet de lutter contre l’obésité.

Deux récentes études publiées dans la revue Nature, nous permettent de découvrir l’importance du microbiote intestinal dans le métabolisme humain. La première étude met ainsi en avant l’importance de la diversité des variétés des bactéries intestinales pour lutter contre les complications médicales liées à l’obésité. La deuxième étude nous apprend qu’il est possible d’agir sur un métabolisme défavorable des individus en enrichissant le microbiote intestinal.

Le métagénomique quantitative du microbiote intestinal

L’étude qui s’est intéressée aux différentes variétés de bactéries a été menée par le consortium MetaHIT, un programme de recherche européen coordonné par l’Inra. Elle a permis d’étudier un groupe composé de 292 Danois qui comprenait 169 personnes obèses et 123 personnes qui ne présentaient pas de problème de surpoids et s’est intéressée au génome des bactéries contenues dans le microbiote intestinal en utilisant la méthode métagénomique quantitative.

Les résultats de l’étude permettent de diviser les sujets en deux groupes d’individus. Ainsi les 3/4 des individus étudiés possédaient un microbiote intestinal composé d’une grande variété de bactéries, tandis que 23% des individus présentaient une flore intestinale beaucoup plus pauvre en espèces de batterie, mais aussi une adiposité plus importante.

Les effets de la diversité du microbiote sur le métabolisme

Les chercheurs ont pu trouver des sujets obèses dans les deux groupes mis en évidence par l’étude, toutefois les individus qui présentaient des problèmes d’obésité étaient largement majoritaires, environ 80% des individus, dans le groupe qui présentait un microbiote pauvre en espèces de bactéries. De plus, les chercheurs ont aussi remarqué que les individus de ce deuxième groupe présentaient aussi un risque plus important de développer des complications métaboliques liées à l’obésité, comme le diabète de type 2, la dyslipidémie, les problèmes hépatiques et les maladies cardiovasculaires.

Mais l’étude a aussi permis de découvrir que les personnes obèses qui faisaient partie du deuxième groupe prenaient du poids bien plus rapidement que les personnes non obèses du même groupe. Les chercheurs ont ainsi réussi à identifier 8 espèces de bactéries, que l’on ne retrouvait pas dans le microbiote intestinal du deuxième groupe, qui pourrait avoir une action protectrice contre la prise de poids.

Un régime alimentaire spécifique pour enrichir le microbiote intestinal

Une étude similaire à l’étude danoise a été menée en France et a obtenu des résultats similaires sur la diversité des bactéries du microbiote intestinal. Et les chercheurs ont réussi à déterminer que l’on pouvait caractériser l’absence de richesse bactérienne en se fondant sur 6 espèces différentes de bactéries.

Mais les chercheurs français ont été un peu plus loin que les chercheurs danois, puisqu’ils ont étudié l’effet de différents régimes alimentaires sur le microbiote intestinal. Les chercheurs ont ainsi découvert qu’un régime alimentaire riche en protées et en fibre alimentaires, mais pauvre en calorie permettait d’agir sur le manque de diversité bactérienne au sein du microbiote en en améliorant les caractéristiques en seulement six semaines de traitement. Les chercheurs ont ainsi pu provoquer une perte de poids, une modification des paramètres métabolique et un net enrichissement de la variété d’espèces de bactéries au sein du microbiote intestinal.

Vers la mise en place de nouveaux traitements

Ces résultats permettent donc d’établir un lien clair entre l’augmentation de la diversité des bactéries intestinales et la perte de poids grâce à la diminution du tissu graisseux. Ces deux études vont donc permettre de développer de nouveaux axes de recherches pour mettre au point des traitements plus efficaces pour s’attaquer aux problèmes d’obésité.

Mais ces résultats permettent aussi de prouver l’efficacité de l’approche choisie par le Dr Haddad pour mettre en place un régime efficace. Le Dr Haddad vous propose d’ailleurs tout une gamme de compléments alimentaires qui vous permettront d’augmenter l’apport en protéines et en fibres tout réduisant l’apport calorifique. N’hésitez donc pas à contacter le Dr Haddad pour mettre en place un traitement adapté qui vous permettra de perdre du poids rapidement.

Comments (3)

  1. La flore intestinale de l intestin grele a un role cle pour lutter contre les infections virales. Quels conseils alimentaires pour la preserver le plus possible ?

    1. La flore intestinale est une plaque tournante, un Big Data, et d’après les dernières decouvertes la flore intestinale ou Microbiote régule énormément d’organes, le cœur le cerveau le foie la thyroïde etc etc . L’image qui résume bien ma pensée est celle de l’Aquarium: les fibres sont aux bactéries ce que le plancton est aux poissons de l’aquarium.
      Mes règles à suivre pour préserver notre capital 1. éviter les pesticides
      2. éviter les aliments acides et prendre les aliments alcalins voir site/secrets/conseils
      3. prendre des épices ++ 4.prendre les proteines surtout végétales a forte dose a 80 / 20 pour les proteines animales

      Tout ceci va favoriser le développement les bactéries du Microbiote et donc améliorer notre santé. Dr Haddad

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This is a demo store for testing purposes — no orders shall be fulfilled. Rejeter